Cap Formation - Carpentras : 04 90 60 32 72

Organisme de formation professionnelle continue depuis 1986
Spécialiste du secteur tertiaire

Financement

En fonction de votre statut et de la formation envisagée, découvrez quels sont les financements auxquels vous avez droit :

Vous êtes demandeur d’emploi

  • Conseil Régional et l’Europe : certaines formations sont financées dans le cadre du Plan Régional de Formation de la Région. Les dossiers sont validés lors d’une Commission d’Admission en Formation.
  • Pôle Emploi : avec une AIF (aide individuelle à la formation) ou dans le cadre d’un CSP (contrat de sécurisation professionnel, à l’appui du Compte personnel de formation (CPF), le consentement du titulaire du compte doit être recueilli.
  • Agefiph : les personnes ayant une reconnaissance de travailleur handicapé peuvent bénéficier d’un financement par l’Agefiph (tout ou partie).
  • Contrat de professionnalisation : conditionné par la signature d’un CDD –  généralement de 6 à 12 mois mais peut être porté à 24 mois. Durant cette période, votre temps se partagera entre votre organisme de formation (15 à 25 % de la durée du contrat) et votre entreprise d’accueil.
  • AFPR : Vous relevez une offre d’emploi sur laquelle est mentionnée « Action de formation préalable au recrutement » (AFPR). Ou, négociant les conditions d’une prise de poste d’un contrat particulier, vous constatez qu’il vous manque quelques compétences. L’AFPR est destinée à combler l’écart entre les compétences que vous détenez et celles que requiert l’emploi que vous visez.
  • Compte Personnel de Formation (anciennement vos heures DIF) pour financer votre formation : Salarié du privé ou demandeur d’emploi, le compte personnel de formation a été créé pour vous permettre de bénéficier d’heures de formation tout au long de votre vie professionnelle, pour vous former régulièrement. Devenez acteur de votre parcours professionnel : créez votre compte, choisissez une formation qualifiante, puis constituez votre dossier de formation accompagné ou non.
  • CIF CDD : vous permet d’entamer une formation de votre choix financé par un « Opacif », moyennant rémunération tout au long de la formation. Si vous avez achevé un contrat à durée déterminée depuis moins d’un an, vous avez droit à un congé individuel de formation (CIF-CDD) d’un an maximum. Pour cela, vous devez justifier d’une ancienneté de 24 mois, consécutifs ou non, en qualité de salarié, quelle que soit la nature des contrats, au cours des 5 dernières années  dont 4 mois, consécutifs ou non, sous CDD, au cours des 12 derniers mois.

Vous êtes salarié

  • Plan de formation de l’entreprise : vous pouvez demander à suivre une formation prévue dans le plan de formation de  votre entreprise. La loi n’impose aucune procédure. C’est l’entreprise qui choisit les actions de formation et les salariés qui en bénéficient.
  • Période de Professionnalisation : la période de professionnalisation vise à favoriser l’évolution professionnelle et le maintien dans l’emploi des salariés au travers d’un parcours de formation individualisé alternant enseignements théoriques et activité professionnelle. Cette formation peut se dérouler pendant ou en dehors du temps de travail. Elle peut intervenir pour abonder le compte personnel de formation. Pendant cette période, le salarié est rémunéré normalement ou perçoit une allocation de formation égale à 50 % de son salaire si les actions de formation professionnelle se déroulent hors temps de travail.
  • Compte Personnel de Formation (anciennement vos heures DIF) pour financer votre formation : Salarié du privé ou demandeur d’emploi, le compte personnel de formation a été créé pour vous permettre de bénéficier d’heures de formation tout au long de votre vie professionnelle, pour vous former régulièrement. Devenez acteur de votre parcours professionnel : créez votre compte, choisissez une formation qualifiante, puis constituez votre dossier de formation accompagné ou non.
  • Le congé individuel de formation (CIF) est le droit de s’absenter de son poste de travail pour suivre une formation de son choix. Pour en bénéficier, le salarié doit remplir certaines conditions et présenter sa demande à l’employeur, selon une procédure déterminée. Le salarié peut bénéficier, également sous certaines conditions, d’une prise en charge de sa rémunération et des frais liés au congé de la part de l’organisme paritaire collecteur agréé au titre du CIF (OPACIF) ou encore d’organismes dont la compétence est limitée à une entreprise ou un groupe d’entreprises (AGECIF).